Le TIV, c’est fait! mais, c’est quoi?

Mis en avant

Samedi 30 novembre, rendez-vous à 8h (oui, c’est tôt!) au local pour le TIV.

Mais de quoi s’agit-il ?…

TIV est l’abréviation de « Technicien d’Inspection Visuelle ». La qualification de TIV est une des qualifications délivrées au sein de la FFESSM, et nécessaire pour les clubs qui souhaitent inspecter eux-mêmes leurs blocs. L’Essor compte quelques plongeurs qualifiés TIV, qui, accompagnés d’autres membres du club, se livrent annuellement à ce rituel technique.

L’inspection elle-même requiert une dizaine de personnes,  car les tâches sont nombreuses : démontage intégral des blocs, identification des différents éléments (histoire de remonter le bon robinet sur le bon bloc !), inspection elle-même -qui consiste à vérifier l’état de corrosion interne et externe du bloc- diagnostic, puis éventuellement un petit coup de brossage,

un coup de peinture, un joint ou deux à changer, avant de procéder au remontage, dans l’ordre et avec méthode. Sans oublier la partie administrative, qui consiste à répertorier chaque bloc, et son état, dans la base de données mise en place par la fédé.

Cette opération concerne tous les blocs du club, ceux que vous utilisez en piscine, lors de vos premières bulles à Fabrégas, ou lors des autres sorties au cours de l’année. Il s’agit d’un incontournable, puisque la loi impose à tous les possesseurs de « récipients sous pression » de les inspecter (et « rééprouver ») périodiquement. La réépreuve sera pour un autre article.

Une fois encore, l’opération TIV de l’Essor  s’est déroulée dans la bonne humeur, et a nécessité la matinée, temps nécessaire pour inspecter les 80 blocs prévus.

Après tant d’efforts, ils se sont retrouvés autour d’un repas bien mérité.

    Merci à toutes et tous .

Pour ceux que cela intéresse, voici une vidéo de la société Roth (un des principaux fabricants de blocs de plongée) présentant la fabrication de nos chers blocs de plongée (par le procédé dit de fluotournage) : https://www.youtube.com/watch?v=hrSOyyFTTp8

 C’est toujours mieux de savoir avec quoi on plonge…

  Joëlle et Fred