Ma première à Fabrégas par Ricarda, Merlin, Némo

Mis en avant

Alors, ma première sortie de plongée… 

Après des séances d’entraînement dans la piscine c’est maintenant le grand moment, on part à Fabregas pour faire l’examen de niveau 1. 

L’aventure commence vendredi, pour moi même déjà pendant ma pause de midi, avec un détour au magasin scuba wind, au sud de Grenoble. Il me faut louer une combinaison, car l’eau, ne va pas être trop chaude fin avril. La combinaison à deux effets :

1) Je suis tellement comprimée, c’est difficile de bouger sans se mettre à transpirer. J’essaye de convaincre le vendeur de m’en donner une plus grande, mais il m’assure: « faut que ça soit inconfortable hors de l’eau, sinon t’auras froid plus tard » Et bon, ça c’est convaincant !

2) Je me sens comme une héroïne trop stylée, avant de partir en mission dans cette combinaison noire moulante.

Et voilà, avec mon grand sac d’équipement je repars au travail où je montre fièrement tout ça à ma collègue.

Juste quelques heures plus tard, je me rends au lieu de rendez-vous à Saint-Égrève pour recevoir encore un sac d’équipement (bouteille, détendeur etc.) et monter dans le mini bus avec tout le monde. 

Après quelques heures de route, il fait déjà nuit quand on arrive à notre hébergement. On prend une petite bière ensemble dans la nuit douce avant de se coucher. Ça fait déjà un peu vacances car notre hébergement est très chouette avec son grand jardin aux pins et avec l’odeur de la méditerranée dans l’air. 

Le lendemain, on se retrouve dans la salle à manger pour le petit déjeuner. Une chose à laquelle nos moniteurs mettent l’accent, c’est qu’il faut toujours bien manger avant d’aller plonger. Je ne m’étais pas encore renseignée si c’est une particularité des clubs français, mais en tout cas ça m’arrange très bien ! 😉 Alors je me sers bien au buffet avant le départ au club, au bord de la mer. 

On plonge en trinôme, un moniteur avec deux élèves. Monter la « stab » est encore un peu stressant pour moi, mais on vient m’aider et c’est bientôt le départ en bateau. Nous allons très rapidement au deux frères, deux grand rochers devant la côte .

Et voilà, c’est le moment d’immersion dans l’eau. 

Alors, ça fait quoi?

Ça fait beaucoup de choses en même temps. 

Heureusement pas trop froid, grâce à ma super combinaison. Mais ça change tellement de la piscine ! Il y a des vagues, une lumière bleu-pâle, et la chaîne de bateau avec laquelle on se tire dans les profondeurs. En même temps quand on se rend compte que l’on est le plus profond sous l’eau que l’on n’a jamais été avant dans sa vie, on aperçoit des bancs de poissons tout autour de soi. Et comme les petits poissons s’approchent de toi !. Sous l’eau les rochers font des “immeubles” de poisson avec des jardins des anémones qu’on commence à entourer. Notre moniteur nous guide, vérifie que nous allons bien et montre des animaux ou plantes cachées. 

Après 30 min c’est déjà finit, la pression dans la bouteille a descendu à 50 bar et on remonte. Retour au club, ranger les affaires et retour à notre hébergement pour le déjeuner (très important!)

Et l’après-midi, hop, la même chose. Nous, les débutants, commençons à déstresser un peu et à voir plus de ce que nos moniteurs nous montrent. Après la plongée ils nous expliquent, avec l’aide d’un petit bouquin, ce que l’on vient de voir. Ma petite histoire : le poulpe qui s’enfuit devant nous dans son trou et commençait à se cacher derrière une porte fait de petits cailloux qu’il empile les uns sur les autres avec ses tentacules. Mais aussi il y avait cette murène avec son crabe nettoyeur ou des myriades, de petits poissons de toutes les couleurs.

Le soir on fait un petit apéro en l’honneur des nouveaux diplômés, et tout le monde reçoit son niveau 1. Comme ça, le prochain jour que l’on plonge, nous serons là en tant que vrai plongeurs! 

Les deux plongées du deuxième jour se font au même endroit, car le temps ne nous permet pas de changer. Mais ça veut pas du tout dire que c’était moins intéressant ! En tout cas, l’orientation sous l’eau c’est encore un peu difficile, avec la nouvelle dimension ajoutée…

Ce jour là on a même le temps de profiter de la soleil à la plage pour un petit moment entre le midi et la deuxième plongée. 

Mais malheureusement le fin de week-end s’approche, et il faut remonter encore dans le mini bus pour le retour à Grenoble. Petit casse-croûte sur l’autoroute et hop, nous sommes arrivés.

Il faut faire ses adieux, mais heureusement pas pour longtemps, car il y a les cours de mercredi. Et on nous assure qu’il y a encore beaucoup de choses à apprendre. 

Et plus des sorties de plongée à participer pendant cette année !

Ricarda

J’ai adoré cette première sortie plongée, nous avons fait de très belles plongées, mais l’eau était un peu froide. Nous avons vu plein de choses différentes, même si c’était sur le même site. Par exemple, pendant la première plongée nous avons vu beaucoup de murènes mais pas sur les autres. Et à ma troisième plongée j’ai vu un poulpe.

Merlin

J’ai vraiment aimé cette première sortie, l’ambiance et le club étaient sympas. J’ai aimé aussi plonger en famille dans de bonnes conditions, avec plein de poissons différents. C’était super de pouvoir enfin mettre en pratique en mer ce que nous avions appris en piscine. Nous avons même eu une démonstration en live du principe d’Archimède grâce à notre moniteur (L.) qui nous a démontré que ce n’était pas facile de s’équilibrer quand il manque du plomb !

Némo

Contribution des parents : D’où le dicton : si tu donnes ton plomb, adieu le fond !